fbpx

Transpiration excessive

Transpiration excessive

Qu’est-ce que la transpiration excessive ?

La transpiration excessive, scientifiquement appelée hypersudation ou hyperhidrose, est une transpiration supérieure à celle requise pour une thermorégulation (régulation de la température corporelle) normale, et qui peut devenir gênante.
L’hypersudation généralisée apparait chez les adultes. Dans sa forme localisée, on la retrouve généralement au niveau des paumes de mains, des plantes de pieds et des aisselles, mais elle peut affecter n’importe quelle partie du corps, déjà à partir de l’enfance ou de l’adolescence.

Epidémiologie

On retrouve l’hypersudation chez environ 2,8 % de la population. Elle touche les hommes et les femmes de tout âge et de toutes les origines.

Quelles sont les causes d’une transpiration excessive ?

La transpiration excessive accompagne plusieurs maladies et désordres, mais peut également être idiopathique (de cause inconnue). C’est pour cela qu’une étude approfondie peut être indiquée pour en retrouver l’origine.

Les causes possibles sont :

  •  Troubles ou processus métaboliques : problèmes de thyroïde, goutte, diabète, ménopause, phéochromocytome,…
  •  Maladies fébriles (qui causent de la fièvre): infections virales ou bactériennes
  •  Médicaments : l’utilisation de médicaments peut affecter (le propranolol, la physostigmine, la pilocarpine, les antidépresseurs tricycliques et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine)
  •  Alcoolisme chronique
  •  Maladie de Hodgkin ou tuberculose : causent généralement une transpiration excessive la nuit
  •  Maladies neurologiques ou néoplasiques (cancers)

Dans sa forme localisée, l’hypersudation peut être idiopathique (de cause inconnue) avec une tendance à apparaître sous forme d’une transpiration excessive des aisselles, des paumes et des plantes des pieds, ainsi que sur le visage et le cuir chevelu des enfants et des jeunes adultes. Dans ce cas l’hypersudation n’est liée à aucune maladie.

Elle peut parfois aussi être causée par un trouble de certaines fibres nerveuses (sympathiques), ou par une trop grande quantité ou une mauvaise distribution de glandes qui la produisent (glandes eccrines), et parfois dans le cadre de certaines maladies. Elle peut aussi être liée à des troubles de la circulation. Il existe probablement aussi une composante héréditaire en cas d’hypersudation palmoplantaire.

Traitement de l’hypersudation

Lors de votre première consultation, votre dermatologue déterminera votre type d’hypersudation, et en fonction de cela, vous adressera, si nécessaire, pour des examens complémentaires. Dans le cadre d’une hypersudation localisée, le traitement pourra se faire par injections de toxine botulinique faites par votre dermatologue, après application d’une crème anesthésiante locale. Les injections permettent de diminuer la transpiration durant plusieurs mois. Le traitement n’est pas définitif et devra être répété.



    Call Now ButtonAppelez-nous