fbpx

Les cancers de la peau

Cancer de la peau

Les cancers de la peau sont les cancers les plus fréquents chez l’homme. En Suisse, en comparaison avec les autres pays européens, le risque de développer un cancer de la peau est très élevé. 25’000 nouveaux patients sont diagnostiqués chaque année. En Europe, c’est le chiffre le plus élevé. Le nombre de nouveaux cas a doublé les trente dernières années. En revanche, le taux de survie à la suite d’un cancer cutané est le plus élevé en Suisse, en comparaison avec le reste de l’Europe.  Les femmes sont moins touchées que les hommes. Il y a plus de mortalité chez les hommes que chez les femmes.

Causes et facteurs de risques :

  • Exposition aux UV (soleil et cabines UV)
  • Coups de soleil
  • Sexe masculin
  • Les phototypes I, II, III,rare chez les IV et jamais chez les V et VI (lien vers la page sur les phototypes)
  • Activités en plein air (secteur bâtiment, horticulture, agriculture, sport aquatique, ski, vélo, etc…)
  • Génétique : certains gènes peuvent provoquer des pré-cancéroses ou cancers de la peau. Il y a donc plus de risque si un membre de la famille (parents, fratrie) a déjà souffert d’un cancer de la peau.
  • Système immunitaire affaibli : avec l’âge ou à cause de certains médicaments
  • Pour le mélanome, un nombre élevé de grains de beauté, ou un grain de beauté irrégulier (irrégulier au niveau de la pigmentation, diamètre >5mm) sont également un facteur de risque.

Prévention :

  • Check up dermatologique régulier.
  • Ne jamais faire de solarium !!!
  • Rester à l’ombre autant que possible.
  • Porter des manches longues et couvre-chef, si possible avec filtre UV.
  • Porter des lunettes avec filtres UV.
  • Ne pas exposer les enfants directement au soleil durant les premières années de vie.
  • Éviter le soleil entre 11h et 15h.
  • Faire une autosurveillance régulière soi-même ou par son partenaire (dans le dos et les cheveux par exemple.)
  • Appliquer une crème solaire avec indice élevé toutes les deux heures.
Les différents types de cancers de peau non-mélanome et pré-cancéroses :
  • Le carcinome basocellulaire
  • Le carcinome spinocellulaire

Ils se présentent principalement sous forme d’un bouton ou d’une croute qui ne cicatrise jamais et qui augmente de taille, souvent dans les zones fortement exposées au soleil. Les kératoses actiniques ont des pré-cancéroses. Laissées sans traitement, elles peuvent se transformer en carcinome spinocellulaire. La kératose actinique peut se manifester sous forme de taches ou de zones squameuses (qui pèlent) ou rugueuses comme du papier abrasif ou comme une sécheresse de la peau mais qui persiste malgré une bonne hydratation.

Quels sont les traitements possibles ?

Lors de votre consultation, votre dermatologue déterminera de quel type(s) de cancer de la peau vous souffrez, et si vous présentez également des pré-cancéroses, puis choisira en fonction du type et de l’étendue de l’atteinte, le traitement le plus adapté.

  • Destruction sans contrôle des marges :
    • Chimiothérapie topique : Imiquimod 5-Fluoro-Uracile
    • Cryothérapie (brulure par le froid, avec de l’azote liquide)
    • Curetage
    • Laser co2
    • Photothérapie dynamique (PDT)
    • Injection d’IFN dans les lésions (immunothérapie localisée)
    • Radiothérapie

Mélanome

Le mélanome est le type de cancer de la peau le plus grave. Il se développe à partir des mélanocytes, qui sont les cellules productrices de la mélanine qui colore la peau et les poils. Au cours de ces dernières années, la fréquence d’apparition a fortement augmenté. Près de 2400 mélanomes sont diagnostiqués en Suisse, avec 300 morts chaque année.

Signes d’appel du mélanome :

  • Croissance récente
  • Signes d’inflammation
  • Saignement
  • Démangeaison au niveau d’un grain de beauté
  • Grains de beauté qui suivent les critères ABCDE:
    • Asymétrie (forme irrégulière, non-symétrique)
    • Bords irréguliers (bords mal délimités, flous)
    • Couleur irrégulière (plusieurs couleurs, couleur très foncée)
    • Diamètre (>6mm)
    • Evolution (changement dans le temps d’un grain de beauté, apparition d’un grain de beauté nouveau)

Tout changement d’un grain de beauté doit être montré à un dermatologue.
Le mélanome est un cancer de peau très fréquent et très dangereux. Un diagnostic précoce lors d’un check-up dermatologique change fortement le pronostis et peut sauver des vies.

Mélanomes cachés

Les mélanomes peuvent également se développer dans des zones corporelles peu ou pas exposées au soleil (telles que les espaces entre les orteils, les paumes, les plantes, le cuir chevelu ou les organes génitaux) et nécessitent un dépistage dermatologique.
Ceux-ci sont parfois appelés mélanomes cachés car ils se produisent dans des endroits que la plupart des gens ne penseraient pas à vérifier.
Les mélanomes cachés comprennent :

  • Le mélanome acral-lentigineux : sous un ongle, sur la paume des mains ou la plante des pieds.
  • Le mélanome muqueux : il comprend la bouche, l’œsophage, l’anus, le vagin, les muqueuses du nez et les voies urinaires. Ces mélanomes muqueux sont particulièrement difficiles à détecter car ils peuvent facilement être confondus avec d’autres conditions beaucoup plus courantes.
  • Mélanome dans l’œil : il peut entraîner des modifications de la vision et peut être diagnostiqué lors d’un examen de la vue.

Traitement du mélanome :

Détecté précocement, le traitement du mélanome est chirurgical.

Nos suggestions produits

Loading component ...
Loading component ...
Loading component ...



    Call Now ButtonAppelez-nous